Enes Erkan Istanbul 2015
Voici un Résumé du parcours du Champion du monde de karaté Enes Erkan sur ses ses terres stambouliotes aux championnats d’Europe de Karaté 2015 à Istanbul.

Erkan à la maison

Le double champion du monde en titre et double champion d’Europe (+84 kg) n’a pas failli à sa première mission : se qualifier pour la finale des lourds des Championnats d’Europe de Karaté 19-22 mars à Istanbul) qui se déroulera samedi.

Pourtant, ce n’était pas le Enes Erkan des grands jours. Point de jambes supersoniques, peu d’envolées lyriques mais beaucoup de gestion dite de l’événement. « C’est vrai que j’avais beaucoup de pression. Combattre devant son public, sa famille, ce n’est jamais évident. En plus, un championnat d’Europe, c’est une compétition difficile

Exempt du 1er tour, il s’est retrouvé mené pour son 1er combat face au Grec Margaritopoulos avant de lâcher un Mawashi au corps salvateur, puis finir victorieusement à 3-1. En quart de finale, le Turc se trouvait opposé au capitaine de l’équipe de France, Nadir Benaissa. Dans un combat haché, il finit par l’emporter 2-0 sans soulever les foules.

« C’est à partir de ce combat que j’ai retrouvé des sensations », affirmait a posteriori le champion. Il lui en fallait car son prochain adversaire en demi-finale n’était ni plus, ni moins que l’autre meilleur poids lourd de la planète, l’Allemand Jonathan Horne, triple champion d’Europe (2010, 2011, 2012).

Ce dernier ne semblait pas décontenancé par l’adversité. Il menait presque tranquillement son combat grâce à deux coups de poing bien sentis et se dirigeait vers la victoire. Mais Enes Erkan claqua un Mawashi au corps à l’ultime seconde et égalisait presque miraculeusement (2-2). Les arbitres donnaient la décision (3-2 aux drapeaux) au seigneur des terres stambouliotes. Enes Erkan était en finale, certes de manière un brin tirée par les cheveux, mais il remplissait la première partie de sa mission.

« C’était un combat très difficile », lâchait-il quelques secondes après son succès. « Mais j’ai su utiliser mon énergie de manière positive. Il a marqué. Je ne l’ai pas lâché. Je suis resté concentré jusqu’à la dernière seconde. Samedi, je ferai ce qu’il faut pour gagner la finale (contre le Serbe Bitevic, champion du monde en 2010). Mais je n’y pense pas encore. Demain (vendredi), il y a la compétition par équipe ». Inutile de préciser que le champion turc vise les deux titres devant son public.

Enes erkan championnat europe karaté

L’invincible Erkan vaincu !

Et l’impossible se produisit. Double champion du monde et d’Europe en titre (+84 kg), le Turc Enes Erkan n’a pu remporter un 3e sacre continental d’affilée devant son public tout acquis à sa cause à la Sinan Erdem Arena d’Istanbul.

Il a été dominé 2-1 dans « sa » finale par le Serbe Bitevic, champion du monde en 2010. Mené d’emblée, Erkan est revenu au score avant de se faire contrer à… 3 secondes du terme du combat.
Mais il est vrai que l Turc n’a pas donné sa pleine mesure. Il est apparu beaucoup plus flamboyant par le passé.

« Je crois que je n’ai pas su gérer la pression de combattre devant mon public », déclarait-il quelques minutes après son revers. « Parfois, je veux tellement bien faire que je fais tout mal. C’était une mauvaise pression. Je déteste perdre. C’est la première fois depuis 3 ans. Je vais me concentrer immédiatement sur mon prochain objectif : remporter les Jeux Européens à Bakou en juin ». Chaud devant !

Article réalisé par Ludovic Mauchien pour le Blog Dragon Bleu.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s