Ce dimanche, Samy Venum Sana affrontait le Thaïlandais Nontachai au Max Muay Thai stadium de Pattaya. Les parieurs donnaient Samy vainqueur à 2 contre 1, c’est finalement à égalité que le deux nakmuays quittèrent l’arène.
Cela faisait déjà plusieurs semaines que Samy s’entrainait en Thaïlande dans le camp d’entrainement de son coéquipier Venum et ami, Youssef Boughanem, en prévision d’un combat initialement prévu au Thai Fight face à un redoutable gaucher: Saiyok.

Cependant le combat a été annulé, semble-il sans raison particulière, à peine une semaine avant l’évènement. Samy n’a donc eu qu’une dizaine de jours, pour adapter sa préparation à son nouvel adversaire.

Samy est apparu amaigri sur le ring du Max Muay Thai, le régime thaïlandais (35 degrés, 85 % d’humidité) et l’intensité de sa préparation, semble avoir laissé quelques traces. Mais c’est un prix que Samy était prêt à payer pour atteindre le poids et combattre en -73kg.

Fidèle à lui même, Samy s’est montré très percutant lors du premier round, avec notamment une patate venue tout droit de l’espace, après dix secondes de combat. Un direct du droit d’une telle puissance, qu’il propulsa Nontachai dans un coin du ring avant de s’écrouler. L’arbitre compta le Thaïlandais, celui-ci comme ci de rien n’était, retourna à l’affrontement.
Le public était déchainé, et les commentateurs estomaqués, Samy crut même un instant que le combat était terminé, mais c’était sans compter sur l’incroyable résistance de Nontachai.

Le Thaïlandais poursuivit le combat en prenant soin de casser la distance, il a donc été beaucoup plus difficile pour le français de jouer avec son allonge. Suivirent de nombreuses phases au corps à corps où Nontachai engrangea de nombreux points grâce aux coups de genoux.

Dès le milieu du deuxième round, on sent que Samy accuse le coup, ces longues semaines d’entrainement intensif et de cutting n’y sont sans doute pas étrangères, et semblent avoir entamé son capital énergie. Mais le français s’accroche, avec le même engagement, la même rage de vaincre, pendant que Nontachai, avec prudence, continue rattraper son retard.

Le combat s’achève finalement sur un match nul, décision qui semble satisfaire les deux combattants, conscients l’un et l’autre de leurs atouts et leurs faiblesses durant l’affrontement.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s